Contexte

Après la défaite de la France, et de la signature de l’Armistice du 22 Juin 1940 la France fut séparé en deux partis : la « France Libre » (État Français/Vichy) et la France occupée.

Suite à l’appel à la Résistance du Général De Gaulle, le 18 juin 1940 depuis la BBC à Londres, des réseaux de Résistance commencent à se former, tous unis contre l’occupant.

Un groupe de résistants s’est illustré durant cette période. Celui-ci était actif sur Paris, il était composé de juifs étrangers, de français, d’espagnols, d’italiens et d’arméniens, son nom : le Groupe Manouchian ou FTP-MOI.

Le nom du Groupe est une référence à leur “meneur” Missak Manouchian.


Ce dernier est un rescapé du Génocide Arménien (1915). Il a fui la Turquie avec son frère pour la Syrie, où il est recueilli avec son frère par une famille Kurde. Il arrive en France en 1925 avec son frère Garabed. Mais ce dernier décède deux ans après leur arrivé.

 

Missak et Garabed Manouchian

Le Groupe Manouchian, aussi appelé FTP-MOI (Francs-tireurs et partisans – main-d’œuvre immigrée) a durant deux ans mené de Grandes Actions de Résistance. Ils auront accomplis près de 130 attentats, une vingtaine de déraillements, ~150 morts et plus de 600 blessés.

Malheureusement, ces héros qui ont grandement participé à la libération, furent arrêté en Février 1944. Les 23 personnes qui constituaient le groupe Manouchian furent condamné à mort le 21 Février 1944 au Mont-Valérien (fusillé).

L’Affiche Rouge (publié juste après la condamnation à mort des membres du FTP-MOI), état une propagande du Régime de Vichy. Celle-ci avait pour but de décrédibiliser et diaboliser La Résistance. Sur cette Affiche, Manouchian et 9 de ses compères sont désignés comme des terroristes étrangers et barbares en utilisant des photographies de leurs attentats.

Suite à cela, plusieurs Français (résistants ou pas) déposaient des fleurs aux pieds des affiches et plusieurs d’entre eux inscrivirent sur les affiches “Morts Pour La France”, en signe de respect pour tous ces héros, ces Martyrs tombés pour La France. Ne les oublions pas. Si cette histoire vous intéresse plus en détail, je vous renvoie au Film “L’Armée du Crime” de Robert Guédiguian sorti en 2009.

Mais également le poème de Louis Aragon “Affiches Rouges” connue aussi sous le nom de “Strophes Pour se Souvenir”.

Personnellement, je vous conseille d’écouter “Affiche Rouge” de Léo Ferré qui l’a magnifiquement mis en chanson.

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code